Cette marque mêle son histoire avec celle de son pays d’origine. Elle évolue au grès de ses décisions remarquables qui font de cette société, un fleuron de l’économie française et du jean made in France. 

1083 est intraitable avec sa réputation et tire son appellation d’un chiffre symbolique. En effet, 1080 kilomètres, c’est la distance qui sépare les deux villes les plus éloignées de France Métropolitaine. En conséquence, ou que vous soyez en France leur jean provient toujours de moins de 1083 kilomètres. Cela change de tous les jeans classiques qui parcourent environ 60 000 kilomètres avant d’atterrir dans nos armoires. 

Cet article fait partie de notre série sur le jean français.

Un catalogue fourni 

La marque voit le jour en 2013. Son fondateur Thomas Muriez, ancien informaticien n’était pas forcément destiné à ce type de métier. Mais c’est armé de volonté que l’entrepreneur se consacrera dans un premier temps à l’ouverture d’une boutique de produits éthiques. Ce dernier fera face à la fermeture de certains de ses fournisseurs, et décidera dans la foulée de créer sa propre marque de produits éthiques. Il participera donc à la conception de chaussures et de jeans éthiques. 

Aujourd’hui, la marque propose de nombreux jeans différents. Vous y trouverez des modèles hommes et femmes, se déclinant en différentes coupes. Du plus classique à l’original, il y en a pour tous les gouts. Les différentes couleurs proposées vous permettront de vous démarquer. Différentes teintes de bleu, mais aussi du kaki ou encore du noir. 

Mais la ou la marque se démarque, c’est bien le prix. En effet, le jean basique est l’un des moins chers du marché français. 

L’économie circulaire en fer de lance 

Il y a des marques qui ne font pas les choses à moitié. 1083 en fait partie. Nous pouvons vous assurer que cette marque s’est lancée, depuis sa création, à 100% dans le local. 

Toute la fabrication est réalisée en France. Et ce, du tissage à la dernière couture. 

Pour la marque, fabriquer en France c’est avant tout appuyer ce slogan d’actes symboliques. Dès leurs débuts en 2013, 1083 travaille en collaboration avec deux tisseurs. Et lorsque les sociétés de ces deniers sont soumises à un redressement judiciaire, la marque monte immédiatement un dossier de reprise, qui sera accepté. Grâce à cet acte, et à la création de Tissage de France en 2018, 1083 participé clairement à conserver et promouvoir le savoir faire français et ses emplois. Ce rachat a permis de sauver une quarantaine d’emplois. 

Cette volonté de conservation du patrimoine est actée par la tentative de recréer une filière de tissage du lin, perdue depuis 2005, dont la France est le premier producteur. 

1083 participe donc à la relocalisation de nombreux métiers :

  • Filature ;
  • Teinture ;
  • Tissage ;
  • Ennoblissement de coupes ;
  • Confection ;

La marque peut alors expliquer fièrement être à la source d’un maintien à l’emploi ou d’une création de plus de 150 personnes, dont 65 directs. 

Une démarche écologique dans la continuité de leurs valeurs

Pour continuer, tout ce qui est en faveur du local participe logiquement à un effort de développement durable pour le bien commun. Cela grâce à la suppression des intermédiaires et surtout des trajets colossaux soumis par la mondialisation. Mais 1083 voir plus loin en faisant plus près. Leur démarche d’écoconception est une valeur importante à leurs yeux. 

Cela passe en pratique par plusieurs actes. Comme par exemple l’utilisation de matières premières biologiques. Leurs coton est au moins biologique et certifié GOTS. Le coton ne peut pas être produit en France du fait de son climat tempéré. Afin de maximiser au mieux l’utilisation de ce coton, ils décident de proposer du coton recyclé. De ce fait, tout en augmentant l’empreinte écologique, cela augmente la part de produit provenant de France. 

Un autre investissement en faveur de l’écologie est à noter. Le délavage par laser depuis 2016. En effet, cette pratique assez peu répandue permet de ne plus utiliser de matières telles le sable ou de produits chimiques pour un même résultat. Et comme 1083 ne faiblit jamais ses efforts, l’énergie utilisée pour faire fonctionner l’unité laser provient d’une source renouvelable. 

Un jean à l’identité remarquable, fier de ses valeurs. Un jean made in France.